République centrafricaine

English

République centrafricaine

Refuge à l’aéroport

Un parcours en images | Avril 2014

Faire défiler pour voir le parcours en images.

Sous-développée et négligée pendant des décennies, la République centrafricaine (RCA) est entrée dans une période d’extrême instabilité qui a fait chavirer l’état de droit, suite à un coup d’état au début 2013 par la coalition rebelle Séléka.

La violence généralisée, les graves violations des droits de l’homme et les pillages en masse ont forcé des centaines de milliers à fuir dans la forêt et des camps de fortune. La création d’une milice de défense, les anti-Balaka, a engendré un cycle continu de vengeance et d’assassinats.

En décembre 2013, le conflit s’est intensifié, engendrant une fracture confessionnelle.

Rien que dans la capitale, Bangui, près d’un million de personnes ont quitté leurs domiciles durant la crise. Plus de 100 000 personnes ont trouvé refuge à l’aéroport. Certains ont pu rentrer chez eux ; d’autres ont fui le pays. Mais des dizaines de milliers demeurent à l’aéroport.

Leur désespoir cristallise la détresse de toute une nation.

Voici leur histoire.

Le ronflement de l’avion de livraison d’aide est assourdissant. Pendant quelques minutes, on n’entend que le son de ses quatre énormes moteurs. Puis à mesure que l’avion se détache de la piste de décollage, le bruit des moteurs disparaît, et un nouveau son se fait entendre. D’abord un vague bourdonnement, puis un murmure, le bruit devient vite un vacarme constant.

Ce bruit, ce sont 60 000 personnes. Ce bruit, ce sont des dizaines de milliers de conversations, de cris de frustration, de cuisine, d’enfants qui jouent. C’est le son de la vie quotidienne des gens qui ont fait de l’aéroport international M’Poko leur domicile.

Juste au bord de la piste, derrière le terminal, un immense camp s’étend aux confins de l’aéroport. Entre deux arrivées de vols militaires et commerciaux, les femmes et les enfants traversent la piste pour chercher de l’eau, de la nourriture, et du bois pour cuisiner. Ils ont quitté leurs maisons parce qu’ils n’étaient plus en sécurité.

République centrafricaine

Chiffres-clé

En date du 30 avril 2014

Pour en savoir plus,
placez le curseur sur les cercles

2,5 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire #CARcrisis

Plus de 600 000 personnes sont déplacées en République centrafricaine #CARcrisis

450 000 personnes ont fui la République centrafricaine vers les pays voisins #CARcrisis

1,6 million de personnes ont besoin d'une aide alimentaire en République centrafricaine #CARcrisis

2,6 millions de personnes ont besoin de protection en République centrafricaine #CARcrisis

72 agences humanitaires apportent une aide aux plus vulnérables en République centrafricaine #CARcrisis

Les agences humanitaires fournissent un soutien, mais les conditions de vie à l'aéroport, et dans des centaines d'autres camps de fortune à Bangui et à travers le pays, sont sommaires. Les familles dont les vies ont été détruites vivent dans des abris rudimentaires, et avec l'arrivée de la saison des pluies, ils doivent faire face aux risques d'inondations et aux maladies contagieuses.

Pourtant, la plupart des déplacés ne peuvent pas rentrer chez eux. La menace posée par les milices armées, qui continuent à hanter la capitale, est tout simplement trop importante et trop réelle. Ils demeurent donc à l'aéroport et dans d’autres lieux similaires, et comptent sur les agences humanitaires des Nations Unies et les ONG pour leur venir en aide.

République centrafricaine

Cartographie
de la crise

En date du 30 avril 2014

Il s'agit de la pire crise de l'histoire de la République centrafricaine, et l'une des pires crises en Afrique depuis des décennies.

Environ 2,5 millions de personnes ont besoin de soutien pour survivre.

L'ONU et ses partenaires ont lancé un appel de 551 millions de dollars pour financer son assistance. Jusqu'à présent, nous avons reçu moins d'un tiers de ce dont nous avons besoin.

N’abandonnons pas la population de la République centrafricaine.

République centrafricaine

Comment pouvez-vous aider?

Pour en savoir plus

Visitez la page Web UNOCHA République centrafricaine pour en savoir plus sur le contexte de la crise.

unocha.org

FAIRE UN DON

Leur histoire vous touche ? La moindre contribution peut faire la différence.
Merci!

Fonds humanitaires communs

Faites-vous entendre

Faites passer le mot. Ne laissons pas tomber les Centrafricains.

Nous laissons pas tomber les Centrafricains. N’ignorons plus la crise en #RCA: #CARcrisis

Connectez-vous

Photos: UNOCHA/Phil Moore. The designations employed and the presentation of material on the map do not imply the expression of any opinion whatsoever on the part of the Secretariat of the United Nations concerning the legal status of any country, territory, city or area or of its authorities, or concerning the delimitation of its frontiers or boundaries.