Appel Global pour Haiti 2012

9 December 2011

Depuis le tremblement de terre de janvier 2010, le contexte en Haïti a évolué. Bien que des défis significatifs resten—déplacés vivant dans les camps, la continuation de l’épidémie de choléra et la croissante insécurité alimentaire—des progrès significatifs ont été accomplis dans les différents secteurs de la réponse humanitaire ainsi que face à l’épidémie de choléra.

En même temps, des efforts importants ont été déployés pour mettre Haïti sur le chemin du relèvement même si les interventions des acteurs de développement et de reconstruction demeurent encore trop lentes par rapport à l’ampleur des besoins.Haïti reste un pays qui a besoin de profondes réformes structurelles, décentralisées, qui garantissent le respect des droits humains et l’accès aux services de base par les segments les plus vulnérables de la population. Dans ce contexte, il est évident que les actions ciblant le long-terme doivent venir en appui aux actions humanitaires et vice-versa.

En termes de stratégie de la réponse humanitaire pour 2012, les acteurs humanitaires accorderont la priorité à la rationalisation des mécanismes de coordination afin d’assurer le renforcement des capacités du gouvernement et de son leadership.

Toutefois, il est important de souligner que le processus d’appel consolidé 2012 s’inscrit fortement dans ce contexte de transition, mais qu’il ne représente pas un appel de transition. Au contraire, le processus d’appel consolidé 2012 est axé uniquement sur les besoins humanitaires critiques comme souligné dans l’analyse approfondie des besoins menée par les différents secteurs.

En effet, malgré une amélioration de la situation humanitaire pour une grande partie de la population, des défis importants persistent, notamment en raison de l’exacerbation des vulnérabilités de la population, des problèmes de protection et de la réduction de la couverture humanitaire pour le plus de 500 000 haïtiens qui vivent encore dans les camps, du soutien aux activités qui facilitent la mise en place de solutions durables, de la réponse aux flambées de l’épidémie continue de choléra, de l’accroissement de l’insécurité alimentaire et des urgences liées aux aléas climatiques.L’année 2011 a également vu une baisse considérable du nombre d’acteurs humanitaires en raison d’un manque de financement sans que des solutions alternatives aient été trouvées ou sans qu’une passation durable de leurs activités au gouvernement ait eu lieu.

Le CAP 2012 s’inscrit dans un contexte complexe d’enjeux humanitaires, de développement et de reconstruction. Les acteurs humanitaires ont choisi de recentrer leurs actions autour de deux objectifs stratégiques au lieu des trois énoncés dans le processus d’appel consolidé 2011, notamment:

  • Combler les besoins humanitaires critiques non-couverts qui sauvent des vies et assurent la protection des groupes les plus vulnérables;
  • Soutenir des actions ciblées centrées sur la préparation et la réponse aux urgences.

De ce fait, le processus d’appel consolidé 2012 cible des actions critiques humanitaires résiduelles pour lesquelles il n’existe aucun moyen autre de financement.La communauté humanitaire a ainsi identifié les besoins et les lacunes humanitaires critiques et prévoit que US$230 544 824 seront nécessaires pour la réponse humanitaire en Haïti en 2012.[1]  Celle-ci accordera la priorité à la mise en œuvre de synergies avec les efforts de développement et de reconstruction en cours.



[1]Tous les signes $ dans ce document font référence à des dollars des Etats-Unis d’Amérique.  Tout financement pour cet appel devrait être signalé au Service de Suivi Financier (Financial Tracking Service /FTS, fts@un.org). FTS donne les dernières mises à jour concernant projets, besoins financiers et contributions humanitaires.

Document History

9 December 2011

Download the Document