Appel global pour la République Centrafricaine 2006

30 November 2005

La crise humanitaire en République Centrafricaine (RCA) a culminé avec les conflits armés de 2002 et 2003 et continue à prendre de l’ampleur. Les zones du nord du pays, plus directement affectées par le conflit, n’ont jamais pu récupérer de la destruction des économies locales et de ses conséquences sur le plan sanitaire, nutritionnel et éducatif. Cependant, l’insécurité perdure dans le pays, avec son lot de violations des droits de l’homme, et la détérioration des conditions de vie de la population.

La crise en Centrafrique se situe dans un contexte de crise structurelle qui dure depuis plus d’une décennie et qui a abouti à l’échec du processus de développement, en raison de problèmes socio-politiques et sécuritaires jamais résolus. Il est important de noter que les actions humanitaires dans le pays sont inscrites dans le Plan Cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement United Nations Development Assistance Framework (UNDAF) 2004-2006 pour la RCA et notamment dans son axe stratégique II (Relèvement Post-Conflit). Cela n’enlève rien à l’urgence de la situation et son caractère humanitaire, et ne fait que renforcer la nécessité d’une approche intégrée entre la réponse aux besoins humanitaires, les actions pour le relèvement et le développement, et l’amélioration de la situation sécuritaire.

Le manque de réponse de la communauté internationale aux besoins de la population centrafricaine (seulement 31% du CAP 2005 a été financé) donne peu d’espoir à une amélioration de la situation, caractérisée par:

  • Une crise sanitaire profonde, avec une recrudescence des maladies à potentiel épidémique, et l’incapacité des structures sanitaires publiques à se relever de leur crise. La prévalence du Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH)/Syndrome de l’Immunodéficience Acquise (SIDA) est extrêmement haute, et le taux de mortalité materno-infantile reste très élevé due à l’absence d’une prise en charge précoce des urgences ;
  • La crise alimentaire de plus en plus accentuée, révélée par une pénurie des produits de base, qui constitue une véritable menace pour les populations vulnérables. Le Fond des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) signale que la malnutrition chronique et aiguë reste très grave ;
  • Un secteur scolaire dans une crise grave, marquée par une baisse du taux de fréquentation scolaire, par le manque d’infrastructures et d’équipements scolaires ainsi que par la faible qualité de l’enseignement ;
  • L’insécurité persistante qui constitue un obstacle majeur à la mise en œuvre des actions humanitaires et de développement. Celle-ci est elle-même une source des problèmes humanitaires concernant notamment les violations des droits de l’homme.

Néanmoins, les développements positifs dans le contexte politique permettent d’espérer une amélioration des capacités du Gouvernement à être un partenaire effectif de l’action humanitaire, ainsi qu’un renforcement du partenariat avec les partenaires extérieurs.

À la lumière de ce qui précède, l’Appel global se focalise sur :

  • La prévention d’un déclin ultérieur des indicateurs humanitaires et de développement, y compris les paramètres de santé, nutrition, sécurité alimentaire, éducation, et de la déliquescence des infrastructures dans les zones affectées par les conflits. L’Appel global comprend aussi des activités qui s’emploieront à traiter la question transversale du VIH/SIDA comme énoncée dans l’axe stratégique III de l’UNDAF 2004-2006 ; Le renforcement des capacités nationales de prévention des crises et de réponses humanitaires d’urgence, à travers le Gouvernement ;
  • La promotion de conditions favorables au retour d’environ 42 000 réfugiés centrafricains vivant actuellement au Tchad, par des activités humanitaires, de protection et de relèvement dans leurs zones d’origine.

Les agences du Système des Nations Unies (SNU), en collaboration avec les autres partenaires humanitaires, lancent un Appel à la communauté internationale pour financer les projets de cet Appel Global Consolidé Consolidated Appeal Process (CAP), pour un total de US$ 46 818 342

Document History

30 November 2005

Download the Document

Related Links

Volume 2 - Projets
PDF 
Word


Liens FTS
La page principale FTS
La page de l'appel sur FTS

Lien ReliefWeb
La page du pays