Plan de Réponse Stratégique pour le Sénégal 2014-2016

3 February 2014

Objectifs stratégiques

  1. Recueillir les données sur les risques et les vulnérabilités, les analyser et intégrer les résultats dans la programmation humanitaire et de développement.
  2. Soutenir les populations vulnérables à mieux faire face aux chocs en répondant aux signaux d’alerte de manière anticipée, en réduisant la durée du relèvement post-crise et en renforçant les capacités des acteurs nationaux.
  3. Fournir aux personnes en situation d’urgence une assistance coordonnée et intégrée, nécessaire à leur survie.

Mesures prioritaires

  • Répondre aux conséquences de la crise alimentaire à travers des activités d’assistance alimentaire et d’appui à l’agriculture.
  • Répondre aux conséquences de la crise nutritionnelle à travers le dépistage, le référencement et la prise en charge de la malnutrition aiguë.
  • Fournir un paquet de services minimum d’Eau, Hygiène et Assainissement dans les programmes de nutrition et dans les plans d’actions de lutte contre les maladies diarrhéiques et le paludisme suite aux inondations.
  • Mettre en place de filets sociaux y compris l’assistance alimentaire et la mise à disposition d’intrants agricoles et d’élevage, le renforcement de la résilience des populations en insécurité alimentaire et la préparation et planification d’urgence pour atténuer les effets des désastres et des catastrophes.

 

Éléments de l'intervention

Le Plan de Réponse Stratégique triennal (2014 - 2016) envisage d’apporter en 2014 une assistance humanitaire d’urgence à 1 749 965 personnes, sur les 2.6 millions de personnes au Sénégal, identifiées dans l’Aperçu des Besoins Humanitaires, comme ayant potentiellement besoin de quelconque assistance humanitaire.

En plus, 672 100 personnes seront assistées à travers des activités de résilience et d’appui aux cantines scolaires dans les zones les plus affectées par l’insécurité alimentaire et la malnutrition. Cela a pour objectif de renforcer les mesures de protection des revenus, les filets sociaux et les moyens de subsistance des ménages vulnérables, afin d’éviter l’indigence et les mécanismes d’adaptation négatifs.

Le Plan envisage aussi de mettre en place entre 2014 et 2016 des bases de données et des outils d’analyse des risques et vulnérabilités des populations, en vue de combler le fossé entre les programmes humanitaires et ceux de développent.

Ce Plan couvrira l’ensemble des 14 régions du Sénégal, y inclus Dakar. L'accent sera mis sur les personnes les plus vulnérables, identifiées par le gouvernement et ses partenaires humanitaires, à travers les évaluations menées en 2013, les analyses tendancielles et l’exercice de cartographie de vulnérabilité décrite dans l’Aperçu des Besoins Humanitaires (HNO). Le Plan se concentrera principalement sur les personnes en insécurité alimentaires sévère, les enfants et les femmes souffrant de malnutrition aiguë, les réfugiés, les personnes qui seront affectées par les inondations de la saison hivernale de 2014 et les agropasteurs vulnérables aux chocs climatiques récurrents et ayant subi les conséquences de la dernière récolte agricole déficiente.

L’accès aux principales zones d’intervention est possible tout au long de l’année, à l’exception de quelques zones affectées par l’insécurité dans la région de la Casamance ou l’absence d'infrastructures routières adéquates (surtout pendant la saison des pluies).

Ce Plan permettra aussi d’établir la feuille de route pour des missions futures d’évaluation des besoins en protection des PDI et des enfants, ainsi que des besoins urgents de la population affectée par les inondations potentielles de la saison hivernale de 2014 et autres besoins humanitaires qui pourront survenir en 2014.

  

Document History

3 February 2014

Download the Document