Guinée

Les premiers cas de maladie à virus Ebola (MVE) signalés publiquement en mars 2014 ont fait de la Guinée le premier pays officiellement touché par l’épidémie en Afrique de l’Ouest. Avec plus de 3 000 cas et 2 500 décès, la Guinée a été confrontée à une situation d’urgence sans précédent, avec des conséquences sur la santé publique, mais également sur d’autres secteurs comme la sécurité alimentaire, l’eau, l’hygiène et l’assainissement (EHA). Pour ces raisons, le bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations Unies a établi, en mars 2015, une présence entièrement dédiée à cette urgence à Conakry et dans les zones touchées par l’épidémie.

L’équipe a joué un rôle actif au sein de la Coalition mondiale de réponse au virus Ebola (GERC), un groupe d’organisations visant à soutenir à la fois l’intervention de l’ONU via la Mission des Nations Unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER) et les gestionnaires de la crise Ebola (Ebola crisis managers - ECM). D’une part, OCHA a œuvré — avec ses partenaires humanitaires et les autorités nationales — à la mise en œuvre de la Stratégie dite STEPP - Arrêter, Traiter, Garantir, Préserver, Prévenir - avec pour objectif final l’élimination de la transmission.

Dans ce cadre, OCHA a rétabli l’architecture de coordination humanitaire en Guinée, en accompagnant le processus de transition de la situation d’urgence vers la phase de relèvement. Par ailleurs, OCHA a identifié les besoins occasionnés par la crise, soulignant les conséquences de l’épidémie sur des secteurs clés tels la sécurité alimentaire, l’éducation, la malnutrition, la protection et l’EHA. D’autre part, OCHA soutient la transition de la Réponse d’urgence au virus Ebola vers une assistance plus complète et à plus long terme. Il aide les acteurs clés des interventions humanitaires d’urgence tels que le Service national d’action humanitaire (SENAH) à la préparation aux situations d’urgence sur le plan national, et assiste le Coordonnateur résident des Nations Unies (CR) dans sa mission consistant à rendre opérationnelle l’Équipe de réponse rapide au virus Ebola (ERRT).

Plus d'information sur la réponse humanitaire en Guinée :
www.humanitarianresponse.info/operations/guinea