Sierra Leone

La Sierra Leone, caractérisée par une pauvreté multidimensionnelle, une espérance de vie et un indice de développement humain (IDH) faibles, est le pays qui a été le plus touché par la maladie à virus Ebola, avec plus de 14 000 cas, plus de 3 500 morts et environ 4 051 survivants. Après que le premier cas a été détecté en Guinée en mars 2014, le virus a progressivement atteint les pays voisins, incluant la Sierra Leone.

L’ampleur sans précédente de l’urgence a affaibli davantage encore les systèmes de santé publique existants et mis à mal les moyens de subsistance de milliers de personnes, ce qui a nécessité l’intervention de la communauté internationale. OCHA a ouvert un bureau pays à Freetown, la capitale, en mars 2015, ainsi que des antennes sur le terrain, avec pour objectif d’apporter des directives stratégiques et un soutien opérationnel aux acteurs impliqués dans l’action d’urgence contre le virus. Dans ce cadre, le rôle d’OCHA a consisté à conseiller et soutenir le Coordonnateur Résident des Nations Unies (CR) et l’équipe pays des Nations Unies (UNCT) au sein du bureau de la Coordination de l’action d’urgence contre Ebola.

Le bureau a apporté son soutien lors de la période de transition qui a précédé la fermeture de la mission des Nations Unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER) fin juillet 2015, assurant la liaison entre UNMEER et le système UNCT. OCHA a pris en charge les mécanismes de coordination auparavant gérés par UNMEER. Le bureau continuera à assurer ces fonctions de coordination jusqu’à la fin du mois de mars 2016. La réponse au virus a nécessité, en particulier dans sa phase initiale, une forte mobilisation de ressources financières.

OCHA a soutenu la conception et la coordination des appels à contributions financières des pays, et a facilité le paiement de plus de 15 millions de dollars par l’intermédiaire du Fonds central de réponse d’urgence (CERF) pour la Sierra Leone, le Libéria et la Guinée. Enfin, le bureau régional d’OCHA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre (ROWCA) soutient actuellement les activités relatives au développement des compétences et à la préparation telles que le perfectionnement de l’Équipe de réponse rapide au virus Ebola (ERRT) ainsi que l’élaboration d’un Plan de préparation et de réponse multirisques. Ces outils contribueront à garantir une réponse rapide, coordonnée et efficace à toute réapparition du virus Ebola.

Plus d'information sur la réponse humanitaire au Sierra Leone :
www.humanitarianresponse.info/operations/sierra-leone