Égalité des sexes

Qu’est-ce que la Notation Genre?

Selon le Guide pour l’intégration de l’égalité des sexes dans l’action humanitaire du Comité Permanent Interorganisations (Inter Agency Standing Committee, IASC), lorsque survient une catastrophe ou que se déclare un conflit, les acteurs de l’humanitaire réagissent rapidement pour sauver des vies, pourvoir aux besoins fondamentaux et protéger les survivants. En réagissant de cette manière hâtive pour apporter une aide humanitaire, l’appel consistant à «faire attention aux questions de sexospécificité» n’est souvent pas entendu et peut paraître sans rapport avec la situation. Il n’en est rien. «Faire attention aux questions de sexospécificité», ou examiner les faits sous cet angle, demande simplement de reconnaître que les femmes, les filles, les garçons et les hommes ont des besoins et des capacités différents et qu’ils contribuent aussi de façon différente. Ne pas voir ces différences entre les besoins ou ne pas en tenir compte peut avoir des conséquences sérieuses pour la protection et la survie des personnes prises dans les tourmentes des crises humanitaires.

La Notation Genre de l’IASC est un outil qui permet aux équipes d’évaluer les projets sur une échelle de 2 à 0 selon leur potentiel à répondre aux besoins différenciés des femmes, des filles, des garçons et des hommes de tous âges et/ou à contribuer au renforcement de l’égalité des sexes. Si le projet a le potentiel de contribuer à l’égalité des sexes, la Notation Genre peut prévoir si les résultats sont susceptibles d’être limités ou au contraire significatifs.

Pourquoi avons-nous besoin d’une Notation Genre dans les CAPs, le CERF et les Fonds Communs?

Il est communément admis que la réponse humanitaire doit répondre aux besoins différenciés des femmes, des filles, des garçons et des hommes afin de produire des résultats positifs et durables. Toutefois, les évaluations de l’efficacité humanitaire démontrent que l’égalité des sexes reste faiblement intégrée dans les programmes. Les rapports du Secrétaire Général des Nations Unies, tout comme les résolutions de l’ONU demandent un suivi des allocations financières selon leur prise en compte de l’égalité des sexes. La réalité est que la promotion de l’égalité des sexes nécessite de se concentrer sur l’ensemble des actions humanitaires. La Notation Genre a été créée par les sous-groupes de travail sur le Genre et sur les Procédures d’Appels Consolidés (Consolidated Appeal Processes ou CAP en anglais) afin d’améliorer et de rendre les programmes humanitaires plus efficaces. Elle s’appuie sur la mise en place antérieure d’une Notation Genre par plusieurs agences des Nations Unies.

La Notation Genre du Comité Permanent Interorganisations (Inter Agency Standing Committee, IASC) est obligatoire dans tous les projets CAPs ainsi que dans les autres appels et mécanismes de financement humanitaire. Les chefs de secteurs devraient soutenir leurs partenaires dans l’utilisation de la notation genre afin que tous les projets d’un appel de financement veillent systématiquement à ce que tous les segments de la population affectée aient accès à la protection et à l’assistance. Les projets de soutien ciblés doivent aussi faire l’objet d’une analyse sensible au genre, rendant l’action humanitaire plus efficace. En téléchargeant les notations genre pour chaque projet sur le système de projets en ligne (Online Project System ou OPS en anglais) et sur le système de suivi financier (Financial Tracking System ou FTS en anglais), les donneurs peuvent identifier plus aisément les projets de haute qualité, sensibles au genre.