Partenariat avec la CEDEAO (ECOWAS)

En février 2004 OCHA a signé un protocole d’accord avec la Communauté Economique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) dans l’objectif de renforcer la réponse aux crises humanitaires et d’améliorer la capacité de la CEDEAO dans l’action humanitaire et la gestion des conflits afin de mieux répondre aux besoins des populations vulnérables et de soulager leur souffrance en cas de catastrophes et d’urgences.

Depuis 2007, OCHA et la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) facilitent l’organisation de la Consultation Régionale annuelle sur la Gestion des Catastrophes en Afrique de l’Ouest (Directions nationales de protection civile et Sociétés de la Croix-Rouge des 15 Etats membres de la CEDEAO + la Mauritanie). En 2010, les participants ont décidé à l’unanimité de créer un comité de pilotage visant à institutionnaliser les efforts régionaux de renforcement des capacités de réduction des risques de catastrophes et de réponse aux urgences. Soutenu par la CEDEAO, la FICR et OCHA, le comité est chargé d’élaborer la feuille de route régionale de préparation aux catastrophes pour les Etats membres et de définir les bases pour une meilleure intégration des ressources régionales dans la préparation et la réponse aux catastrophes naturelles.  

En 2009, OCHA ROWCA a organisé pour les pays de l’Afrique de l’Ouest, à Bamako, la première formation en français sur la Coordination et l’Evaluation des Catastrophes des Nations Unies (UNDAC). En Octobre 2010, deux membres UNDAC issus de l’Afrique de l’Ouest et du Centre ont fait partie des déploiements UNDAC en réponse aux inondations au Benin, et un membre du Cap Vert a pris part à l’intervention UNDAC en Côte d’Ivoire en Avril 2011. La première formation de mise à niveau pour les membres UNDAC de l’Afrique, s’est tenue en Février 2012 à Accra et a vu une participation active des point focaux UNDAC de la CEDEAO.       

Depuis Mars 2012 un officier de liaison OCHA a intégré le Département pour les Affaires Humanitaires de la CEDEAO. Cette affectation représente une étape importante dans le renforcement du partenariat entre OCHA et la CEDEAO et marque un engagement dans les activités à long terme.  
En 2013 OCHA a appuyé la CEDEAO pour le premier déploiement transfrontalier au Mali d’une équipe d’intervention d’urgence de 20 experts de la CEDEAO dans le cadre du mécanisme de ‘EERT’ en facilitant une formation pré-déploiement adaptée à Ouagadougou et un programme d’introduction à leur arrivée à Bamako en novembre 2013.

Piliers Stratégiques actuels de collaboration avec la CEDEAO :

  • Renforcer la préparation et la réponse aux urgences : soutenir l’Equipe de Réponse d’urgence de la CEDEAO (EERT), optimiser les modules de formation UNDAC-EERT, intégrer les catastrophes naturelles et la coordination civile-militaire dans les mécanismes nationaux de gestion d’urgence, renforcer le réseau des chargés de la gestion des catastrophes (Comité Régional de l’Afrique de l’Ouest pour la Gestion des Catastrophes)
  • Plaidoyer et lobbying : soutenir la CEDEAO dans l’utilisation des outils humanitaires internationaux et régionaux (Convention de Kampala sur les déplacés internes, politique humanitaire de la CEDEAO), mobiliser le soutien des bailleurs et des partenaires pour la mise en place du plan d’action de la politique humanitaire de la CEDEAO (2012-2017).
  • Synergie entre la gestion des catastrophes et la réduction des risques : travailler avec la CEDEAO, ISDR et CADRI pour la mise en œuvre d’un réseau de programmes nationaux de réduction des risques de catastrophes en l’Afrique de l’Ouest, s’assurer de la complémentarité des efforts en incluant la Réduction des Risques de Catastrophes dans les structures nationales et régionales pertinentes.