Rapports de Situation

01 May 2012
Bulletin Thématique Trimestriel : Insécurité alimentaire et malnutrition dans la bande sahélienne, janvier-mars 2012

FAITS SAILLANTS

  • La région du Kanem connait une flambée de cas de malnutrition depuis le début de l’année.

  • Les taux de malnutrition aigue sévère restent toujours élevés depuis mars 2011, malgré la réponse fournie par les acteurs du secteur.

  • Une situation créée par la mauvaise campagne agricole de 2011 marquée par une mauvaise répartition des pluies dans l’espace et dans le temps.

27 Jul 2011
Rapport inter-cluster : Réponse humanitaire au Tchad [Avril – Juillet 2011]

Aperçu

Le deuxième trimestre de l’année reste marqué par les épidémies de choléra, de polio, de méningite et de rougeole. Les deux dernières épidémies ont commencé à baisser d’intensité vers la fin du mois de juin, et cela, suite aux actions de prévention et de ripostes menées par le gouvernement du Tchad avec l’aide de ses partenaires. Au 29 juin 2011, un total de 4 540 personnes a été affecté par le choléra occasionnant 179 décès ; 5 676 cas de méningite...

19 Jul 2011
Bulletin Thématique Trimestriel - Thème: Défis humanitaires à l’Ouest-Juillet 2011

Constats clés:

  • Les taux de malnutrition restent élevés;

  • La persistance de poches de vulnérabilité alimentaire malgré la bonne récolte nationale de 2010;

  • La réinsertion des tchadiens retournés de la Libye est un défi.

04 Jul 2011
Tchad : Note d’information sur la crise Libyenne N°13 du 15 juin au 1er juillet 2011

Faits marquants:

• Près de 75 000 Tchadiens et étrangers retournés depuis mars;
• Sud Libye : plus de 2000 Tchadiens ayant des besoins urgents multiformes bloqués à Gatroun ;
• Ounianga Kébir : 800 retournés ont des besoins en nourriture, soin de santé et eau ;
• Mourdi : plus de 2 500 retournés dont près de 600 Libyens n’ont pas accès aux soins de santé.

17 Jun 2011
Tchad : Note d’information sur la crise Libyenne N°12 du 07 au 14 juin 2011

Faits Marquants

  • Plus de 70 000 Tchadiens et étrangers retournés depuis le début de la crise;

  • Ounianga Kébir, nouveau point d’entrée : environ 800 retournés sur place et 20 cas de rougeole;

  • Pas de présence médicale à Mourdi où vivent environ 1200 retournés.