Skip to main content

You are here

A propos d'OCHA Niger

Le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) est présent au Niger depuis 2005, une année particulièrement marquée par une grave crise alimentaire. Depuis lors, OCHA Niger en appui au Coordonnateur Humanitaire et au Gouvernement assure la coordination de l’assistance d’urgence aux populations affectées par des crises multiples.

Un bureau central est à Niamey avec des sous-bureaux de Tillabéri, Diffa, Tahoua, Maradi et une antenne à Ouallam. Les régions de Dosso et Niamey sont couvertes par le Bureau de Niamey tandis que celles d’Agadez et de Zinder sont respectivement couvertes par les sous-bureaux de Tahoua et de Maradi. OCHA veille à couvrir toutes les régions du pays qui présentent une situation humanitaire nécessitant un appui en coordination des activités humanitaires.

OCHA Niger travaille en étroite collaboration avec toutes les structures de l’État tant sur le terrain qu’au niveau de Niamey en mettant en évidence, chaque fois que possible, le leadership des structures nationales, tout en veillant au respect des principes humanitaires et opérationnels.

Le Niger est confronté à une urgence humanitaire complexe marquée par l'insécurité et la violence continues contre les civils perpétrées par des éléments des groupes armés, la pauvreté endémique, les effets du changement climatique, y compris les inondations saisonnières et les poches de sécheresse. La situation humanitaire est encore aggravée par la pandémie de la COVID-19 qui entraîne une augmentation exponentielle des besoins. Cette année, le nombre de personnes au Niger qui ont besoin d'une assistance et d'une protection humanitaires est passé de 2,3 millions à 3,7 millions.

Plus d'un million de personnes ont été déplacées dans tout le pays. L'insécurité persistante et l'impact des inondations ont conduit quelques 530 000 personnes à chercher refuge contre la violence en 2020, tandis que plus de 632 000 personnes ont été déplacées suite à la destruction de leurs maisons par des pluies torrentielles. Environ 2 millions de personnes sont confrontées à une insécurité alimentaire aiguë et chronique en raison de chocs récurrents et du changement climatique, tandis que 457 200 enfants âgés de 6 à 59 mois sont exposés à une malnutrition aiguë sévère cette année. Plus de 50 % des enfants âgés de 7 à 16 ans ne sont pas scolarisés.

Pour faire face à ces innombrables défis, le Niger a mis en place un plan de réponse humanitaire 2021 estimé à 523 millions de dollars, visant à couvrir les besoins aigus des personnes les plus vulnérables. Environ 173 organisations humanitaires fournissent une assistance multisectorielle d'urgence dans tout le pays, y compris dans les zones difficiles à atteindre.